Ne laissez pas les autres s’occuper de vos affaires Article suivant 10 bonnes raisons de...

Ne laissez pas les autres s’occuper de vos affaires

Depuis plus de 30 ans, Mesures Alternatives des Vallées du Nord (MAVN) parle de justice alternative et propose des solutions de médiation citoyenne, de justice réparatrice, de formation et d’éducation. Mais le 3 octobre prochain, nous avons tous la possibilité d’agir. Il suffit de voter pour favoriser une plus grande justice sociale. Quel que soit le parti qui représente le mieux nos valeurs, exercer son droit de vote, c’est bâtir la société de son choix.

Pourtant, depuis le sommet atteint en 2012, une tendance se dessine : d’une élection à l’autre, le taux de participation aux élections générales diminue à l’échelle provinciale. Comment expliquer le phénomène ou, mieux, le renverser? Si vous n’êtes pas sûr d’aller voter, voici un petit jeu pour vous aider, à partir de certaines affirmations courantes.

Ça ne change rien, les politiciens sont tous pareils.

Quand une élection se pointe à l’horizon, on entend souvent une dose de cynisme dans la population. « Plus ça change, plus c’est pareil. Les politiciens sont tous les mêmes. Ça donne quoi d’aller voter? » Si la frustration et la déception des citoyens sont palpables, demandez-vous si le fait de ne pas voter constitue une véritable solution. Prenons l’exemple de votre équipe sportive préférée. Comment réagissez-vous après une ou plusieurs mauvaises saisons? Encerclez la réponse qui vous correspond le mieux.

  1. Je cesse de suivre l’équipe et je me désintéresse du sport en question.
  2. Je prends un peu de distance, mais je m’informe des résultats.
  3. Je suis l’équipe de près et j’essaie de voir comment elle peut s’améliorer.
  4. Je regarde tous les matchs et je garde espoir, les choses vont s’améliorer.
Aucun parti ne correspond à toutes mes valeurs.

Comme on dit, la perfection n’est pas de ce monde! Tous les grands partis proposent une plateforme électorale, c’est-à-dire un ensemble de promesses et de mesures qu’ils souhaitent réaliser s’ils sont élus. En consultant chacune des plateformes, vous trouverez laquelle se rapproche le plus de vos priorités. Pour gagner du temps, répondez aux questions de la Boussole électorale. En quelques minutes, vous saurez mieux où vous vous situez. En attendant, comment voyez-vous une relation de couple potentielle? Encerclez la réponse qui vous convient.

  1. Je préfère rester célibataire tant que je ne trouve pas le partenaire parfait.
  2. Je rencontre plusieurs personnes, chacune m’apporte une certaine satisfaction.
  3. Je m’investis à fond dans une relation tant que je ne suis pas trop déçu.
  4. J’ai trouvé la bonne personne, ce n’est pas parfait mais cela me satisfait.
Je ne connais rien à la politique.

Ne pas comprendre notre système démocratique est un obstacle, mais il existe des solutions. En plus de suivre l’actualité sur Internet ou dans les médias, vous pourriez en discuter avec des proches mieux informés. Profitez de la campagne électorale pour vous renseigner : cette période sert justement à faire connaître les positions des grands partis sur différents enjeux. Le site Web d’Élections Québec répondra aussi à plusieurs de vos questions : pourquoi voter? Quand voter? Comment voter? En attendant, vous entendez parler d’un sujet important, dont vous ne connaissez rien. Que faites-vous?

  1. Je ne m’en occupe pas. Je n’aime pas vraiment apprendre.
  2. Je pose des questions à mon entourage. J’aime qu’on m’explique les choses.
  3. Je fais des recherches sur Internet, j’y trouve réponse à tout.
  4. Je consulte mes proches, je fais des recherches, je garde l’esprit critique.
J’ai autre chose à faire. Voter, c’est trop compliqué.

Saviez-vous que, le jour du vote, votre employeur doit s’assurer que vous disposez de quatre heures consécutives pour aller voter, entre 9 h 30 et 20 h? Il ne doit pas tenir compte du temps qui vous est normalement accordé pour les repas. Par ailleurs, le vote par anticipation vous offre plus de flexibilité quant au moment où vous allez voter. Vérifiez les dates et les heures d’ouverture des bureaux de vote par anticipation. Et si on vous informait que vous recevrez un petit montant en héritage, à une seule condition : vous devez signer un document. Que faites-vous?

  1. Je ne m’en occupe pas. J’aime mieux perdre ce montant que du temps.
  2. Je cherche un moyen de signer le document à distance, sans me déplacer.
  3. Je cherche le moment qui convient le mieux à mon horaire pour aller signer.
  4. Je me rends au rendez-vous le jour prévu, en espérant que ce ne soit pas long.
Les élections, ça ne m’intéresse pas.

Vous avez le droit de ne pas vous intéresser à la politique ou aux élections, et personne ne vous y forcera. Pourtant, que vous le vouliez ou non, les élections vous touchent et vous concernent. En fait, c’est exactement comme l’alimentation ou la mécanique automobile. Même si cela ne vous intéresse pas, il est souhaitable de s’en occuper correctement, sinon cela peut avoir des conséquences fâcheuses. Aller voter, c’est assez peu demander! Et vous, comment gérez-vous les repas ou la mécanique?

  1. Je ne m’en occupe pas. Je laisse ça totalement aux autres.
  2. Je fais le minimum. Je m’en occupe si j’y suis obligé ou si je n’ai pas le choix.
  3. Je m’informe, je me fais aider, j’essaie de m’améliorer.
  4. Je fais contre mauvaise fortune bon cœur. Après tout, c’est ma responsabilité.
Je ne suis pas d’accord avec le gouvernement en place.

Quand on n’est pas d’accord sur un point, beaucoup de gens sont portés à se taire. Pourtant, si on y réfléchit bien, c’est justement quand on a des idées différentes qu’on devrait s’exprimer! Les élections offrent l’occasion de donner son point de vue, en toute confidentialité. Le processus de vote est d’ailleurs conçu pour assurer l’anonymat de la personne qui vote. On vérifie l’identité de chaque électeur, pour éviter toute fraude, mais on ne peut lier une personne à son vote, qui reste donc confidentiel. Et vous, comment réagissez-vous en cas de désaccord dans un groupe?

  1. Je ne dis rien et je ne m’en mêle pas. Ça ne me regarde pas.
  2. J’observe et j’attends une occasion de m’exprimer, sans rien forcer.
  3. Je tente de m’exprimer le plus discrètement possible, sans faire de vagues.
  4. Je ne quitte pas le groupe sans avoir pu exprimer mon point de vue.
Je ne m’intéresse pas aux partis, mais aux personnes.

Vous n’aimez pas vraiment les partis politiques et les programmes de chacun. C’est bien légitime! Mais voter ne signifie pas forcément appuyer un parti : c’est avant tout élire une ou un député. En plus d’étudier, d’analyser et de voter des projets de loi, ces derniers jouent le rôle d’intermédiaires entre la population et le gouvernement : ils s’assurent de bien protéger vos intérêts. Et si une nouvelle personne devait représenter votre entreprise au sein d’un groupe, comment vous informeriez-vous à son sujet?

  1. Je ne fais rien et j’attends l’occasion d’en entendre parler.
  2. Je pose des questions à mon entourage pour voir si d’autres la connaissent.
  3. Je fais une recherche sur Internet et dans les réseaux sociaux.
  4. J’en parle autour de moi, je cherche sur Internet, je me renseigne sur elle.
Mon parti ne sera pas élu, mon vote ne sert à rien.

C’est bien connu, dans certaines circonscriptions, les mêmes partis sont souvent réélus, peu importe qui les représente. Dans ce contexte, perdez-vous votre temps en allant voter si vous appuyez un autre parti? Pas du tout! En réalité, votre vote aidera financièrement la personne candidate ou le parti qui rejoint vos priorités, puisque chaque vote a une valeur financière. Voter, c’est donc financer la démocratie. Sachant qu’on donne de l’argent en votre nom, comment aimeriez-vous le voir attribué?

  1. N’importe comment, je me fous de ce qu’on fait de cet argent.
  2. Je ne veux surtout pas qu’il soit remis à des partis que je n’appuie pas.
  3. La démocratie est importante pour moi, j’aimerais qu’il soit distribué équitablement entre les partis.
  4. J’aimerais qu’il serve à appuyer le parti qui correspond le mieux à mes valeurs.
Je n’ai jamais voté, ça me stresse.

Voter, c’est une bonne habitude à prendre pour garder notre démocratie en santé! Mais si vous n’avez jamais voté, ne vous stressez pas. Dans toutes les circonscriptions, du personnel électoral formé pour l’occasion vous attend pour vous guider et vous informer. De plus, Élections Québec a prévu sur son site Web une description des étapes du vote. Un moyen simple de se préparer à exercer son devoir de citoyen! Quand vous êtes invité à faire quelque chose de nouveau, comment réagissez-vous?

  1. J’essaie de l’éviter à tout prix. Je déteste tout ce qui change ma routine.
  2. Je n’aime pas tellement la nouveauté, mais quand je n’ai pas le choix, j’y vais.
  3. Je me sens un peu stressé, mais quand c’est important, je fais l’effort voulu.
  4. Je m’informe de mon mieux avant, puis je fonce. La nouveauté me stimule.
Je serai à l’extérieur ou occupé.

À une certaine époque, il pouvait devenir compliqué de voter quand on devait se déplacer hors de notre circonscription le jour du vote. Plus maintenant! De nos jours, grâce à différentes options, vous avez en tout huit jours pour voter. Ainsi, en plus de la journée du vote du 3 octobre, il y a deux jours de vote par anticipation, les 25 et 26 septembre. Mais ce n’est pas tout! Cinq journées de vote supplémentaires sont prévues au bureau de la directrice ou du directeur du scrutin. Quand vous devez vous absenter, comment gérez-vous la situation?

  1. Je m’absente et c’est tout. Je n’aime pas trop planifier mes déplacements.
  2. J’informe mon entourage de mon absence, et ils s’organisent sans moi.
  3. Je tente de prévoir ce qui m’attendrait ce jour-là, et je m’en occupe à l’avance.
  4. Je m’assure de régler tout ce que j’ai à faire, afin de partir la tête en paix.
Résultats

Pour savoir dans quelle mesure vous êtes susceptible d’aller voter, additionnez les points correspondant à vos choix de réponse. Si vous obtenez de 30 à 40 points, vous irez voter, personne n’a besoin de vous convaincre. De 20 à 30 points, vous hésitez un peu, cela vous demande un effort, mais vous n’êtes pas une cause perdue. Si un enjeu vous intéresse particulièrement, vous irez vous exprimer. La section Pourquoi voter d’Élections Québec pourrait vous intéresser. Moins de 20 points, vous semblez peu attiré par la démocratie. C’est dommage… N’oubliez pas que la politique vous touche au quotidien, que vous le vouliez ou non! Ne laissez pas les autres s’occuper de vos affaires. Il suffit de voter pour favoriser une plus grande justice sociale. Exprimez-vous!

Ajouter un commentaire