Pourquoi devenir membre de MAVN Article suivant AGA MAVN 2022 - Un...

Pourquoi devenir membre de MAVN

Sur son site Web, Mesures Alternatives des Vallées du Nord (MAVN) offre la possibilité de devenir membre visionnaire de l’organisme, à titre individuel ou corporatif. Mais quels avantages peut-on en tirer ? Voici 16 arguments qui pourraient vous inciter à devenir membre d’un organisme de justice alternative comme MAVN.

1. Augmenter la force du nombre

En tant qu’intervenant en matière de justice, à plus forte raison dans le domaine de la justice alternative, MAVN défend les intérêts de la population, et particulièrement ceux des plus démunis. Seulement au cours de l’exercice 2021-2022, près de 4000 personnes ont été accompagnées dans une action ou une autre de justice réparatrice. Mais pour bien représenter cette tranche de la population qui n’a pas toujours voix au chapitre, rien de mieux que de compter sur un nombre important de membres visionnaires. Le simple fait de devenir membre d’un organisme signifie qu’on adhère à ses valeurs, à ses principes. Plus il y a de membres, plus les élus écoutent les messages portés par une organisation. Devenir membre de MAVN, c’est augmenter la force du nombre en matière de justice alternative.

2. Contribuer à la qualité de vie des citoyens

Grâce à son service de médiation citoyenne VIVRE ensemble, financé par plusieurs partenaires municipaux, MAVN contribue à offrir une meilleure qualité de vie à la population. En effet, la médiation citoyenne permet de régler les conflits entre voisins d’une manière pacifique et constructive. En outillant les participants à la démarche, MAVN les rend plus autonomes dans la gestion de leurs conflits actuels et futurs, ce qui donne des résultats durables. À l’heure actuelle, les citoyens de Lachute, Mille-Isles, Mirabel, Piedmont, Prévost, Sainte-Agathe-des-Monts, Sainte-Anne-des-Lacs, Sainte-Sophie, Saint-Hippolyte, Saint-Jérôme, Saint-Sauveur et Wentworth-Nord peuvent utiliser sans frais le service de médiation de quartier. Devenir membre de MAVN, c’est promouvoir la médiation citoyenne et favoriser la qualité de vie à long terme.

3. Investir dans la jeunesse

MAVN offre plusieurs services qui touchent directement la jeunesse. Ainsi, le service RÉPARER ensemble permet aux jeunes contrevenants de 12 à 17 ans de réparer leurs gestes à la suite d’une arrestation. Ils prennent ainsi conscience de leurs responsabilités quant aux actes posés et aux préjudices qui en découlent. Le service SE COMPORTER ensemble, lui, permet d’offrir aux jeunes du primaire et du secondaire des ateliers de formation interactifs visant à prévenir la criminalité. Mais devenir membre de MAVN, c’est investir dans la jeunesse d’une autre manière : plusieurs de nos intervenants sociojudiciaires sont eux-mêmes de jeunes adultes très compétents, encadrés par une équipe d’intervenants chevronnés.

4. Défendre les moins bien nantis

À une époque où les inégalités sociales ne cessent de s’accroître, il est primordial que des voix se fassent entendre pour défendre les personnes moins bien nanties. MAVN se donne pour mission de promouvoir la justice sociale par tous les moyens possibles, et d’en faire un enjeu de société. D’ailleurs, le service COHABITER ensemble en constitue un très bon exemple. Ce service vise à soutenir les locataires de logements sociaux qui vivent des situations préoccupantes ou dérangeantes.

En créant un lien étroit avec cette clientèle, nos intervenantes sociocommunautaires détectent les problématiques de toutes sortes (violence physique, verbale ou psychologique, dépendances, abus, santé mentale ou physique, perte d’autonomie, etc.). Elles trouvent alors la ressource la plus appropriée pour régler rapidement le problème et accompagnent le locataire dans ses démarches.

5. Promouvoir la justice alternative

Nous entendons souvent parler des difficultés du système de justice traditionnel. Manque de ressources, délais exagérés, retards et autres dérapages défraient souvent la manchette. Pour remédier à tous ces problèmes, MAVN propose et défend l’une des solutions les moins coûteuses et les plus avantageuses : la justice alternative. Par ses services de médiation citoyenne, notamment, MAVN aide à régler des conflits entre voisins sans passer par les tribunaux.

Mais le programme de justice pénale pour adolescents RÉPARER ensemble et le Programme de mesures de rechange général (PMRG) pour adultes S’ENGAGER ensemble proposent deux autres formes de justice alternative qui gagnent en popularité. Ces programmes misent sur la responsabilisation de l’accusé, mais aussi sur ses efforts de réparation envers la société en général ou ses victimes en particulier. Devenir membre de MAVN, c’est affirmer haut et fort que la justice alternative est un moyen efficace d’obtenir réparation sans reposer sur un système de justice traditionnel déjà submergé.

6. Poser un geste de solidarité

Dans notre société contemporaine, après une pandémie mondiale, une guerre qui s’éternise en Ukraine et la menace climatique qui nous guette, on se demande parfois comment faire notre part, comment agir pour améliorer un monde en crise. Devenir membre de MAVN, c’est poser un geste de solidarité pour affirmer que l’humain passe avant tout. Appuyer un organisme voué à l’établissement de relations saines dans la communauté, dans un milieu de vie ou dans une équipe de travail, c’est contribuer à mettre en place une société où il fait bon vivre. Faire équipe avec un organisme qui joue un rôle rassembleur au sein de la collectivité, c’est défendre la justice sociale sous toutes ses formes.

7. Se tenir informé des tendances et des courants de société

Une des forces développées par MAVN au fil du temps, c’est le réseau que l’organisme s’est bâti au sein de la communauté. Qu’il s’agisse de ses membres visionnaires actuels, des membres très engagés de son conseil d’administration ou des nombreux organismes et autres intervenants communautaires avec lesquels nous travaillons au quotidien, tous ces gens restent à l’affût des tendances et des courants de société en matière de justice sociale, puis se partagent l’information.

Devenir membre de MAVN, c’est donc s’ajouter à un réseau très dynamique de ressources et de partenaires très branchés, qui s’assure de faire circuler l’information qui nous touche et nous intéresse. MAVN vient d’ailleurs d’investir dans la création d’un poste d’agent de communication pour s’assurer d’accentuer encore davantage cet effet d’entraînement au sein de son réseau déjà très actif.

8. Agir comme entrepreneur social

De par sa philosophie, MAVN croit à l’importance de se responsabiliser, de se donner du pouvoir et de développer son autonomie. Ce sont les principes directeurs qui guident nos interventions lorsqu’il s’agit de médiation citoyenne ou de justice réparatrice. Mais les mêmes principes s’appliquent aussi à nous ! C’est pourquoi MAVN agit depuis toujours comme un véritable entrepreneur social, en développant ses services selon une approche proactive. Nous cherchons toutes les occasions d’ajouter des services complémentaires, de répondre à de nouveaux besoins ou de bonifier l’offre actuelle. En plus de répondre aux besoins grandissants d’une société en évolution, nous souhaitons ainsi autofinancer nos services dans la mesure du possible.

Nous y croyons tellement que nous en sommes venus, dans le cadre de notre service INNOVER ensemble,  à agir comme fiduciaire de différents projets ou services dont nous assurons l’administration ou la gestion financière. Grâce à une structure souple et efficace, nous favorisons l’émergence d’initiatives collectives qui réunissent les forces vives du milieu. Devenir membre de MAVN, c’est agir aussi comme un entrepreneur social en développement continu de ses ressources et de ses activités.

9. Miser sur la force de l’expérience

L’un des atouts indéniables de MAVN pour convaincre les personnes les plus engagées de la société à devenir membre de l’organisme, c’est la force de l’expérience. En effet, c’est en 1990 que MAVN s’est donné pour mission de développer les compétences relationnelles de la population dans la région des Laurentides et au-delà. Si les services et l’expertise ont continué d’évoluer au fil des ans, les fondements sur lesquels s’appuie l’organisme de justice alternative jérômien n’ont pas changé.

La réputation de MAVN n’est pus à faire auprès des intervenants communautaires sur tout le territoire, et les succès de l’organisme sur le plan de la médiation citoyenne ou de la justice réparatrice ne se comptent plus. On doit notamment cette longévité à la vaste expérience de plusieurs intervenants et de l’équipe de direction, qui comptent plus de 15, 20 ou 30 ans d’ancienneté au sein de l’organisation. Tous partagent la même passion pour la justice sociale, avec une ferveur qui se renouvelle d’année en année.

10. Favoriser la transformation sociale

L’un des principaux objectifs poursuivis par MAVN consiste à favoriser la transformation sociale, une personne à la fois. Nos interventions en font foi. En outillant les personnes qui vivent des conflits, en leur apprenant à mieux communiquer, nous les aidons à régler leurs différends… différemment.  Elles deviennent ainsi plus autonomes, plus aptes au civisme, plus impliquées. Les mesures réparatrices prévues pour les jeunes contrevenants ou les adultes accusés de certains actes criminels ont pour but de responsabiliser ces personnes quant à leurs délits et aux conséquences de ceux-ci.

Les rencontres de médiation pénale avec leurs victimes, dans certains cas, comme les lettres d’excuses et les travaux compensatoires, notamment, permettent de réparer les torts, mais aussi aux victimes d’entamer un processus de guérison. Les initiatives collectives dont MAVN est le fiduciaire, les ateliers de prévention donnés dans les écoles, les messages éducatifs favorisant la paix sociale diffusés sur nos réseaux, tout cela vise à promouvoir la transformation sociale, qu’on peut appuyer en devenant membre de MAVN.

11. Consolider le réseau communautaire

Pour accomplir sa mission de justice alternative, MAVN doit nécessairement nouer des liens avec de nombreux partenaires du milieu communautaire. Ainsi, parmi les mesures de justice réparatrice prévues par la loi, un adolescent ou un adulte contrevenants peuvent devoir effectuer des travaux communautaires ou compensatoires au sein d’un organisme reconnu de la collectivité, parfois même d’une entreprise.

Il appartient aux intervenants de MAVN de trouver des organismes prêts à accueillir un contrevenant et à lui confier des tâches. En offrant supervision et encadrement à ces contrevenants, les organismes d’accueil deviennent de précieux partenaires d’une démarche de justice alternative. MAVN siège également au sein de plusieurs conseils d’administration et tables de concertation à l’échelle régionale et provinciale. Devenir membre de MAVN, c’est consolider ce réseau de partenaires communautaires et appuyer l’engagement de l’organisme au sein de sa collectivité.

12. Stimuler l’engagement social

Peu importe le type d’engagement social qui nous correspond, le premier pas reste souvent l’étape la plus difficile à franchir. La sensibilisation au civisme et l’apprentissage d’une citoyenneté plus active et plus saine constituent la base d’une société en meilleure santé. D’ailleurs, nos propres médiateurs et médiatrices, qui interviennent dans les dossiers de médiation citoyenne, le font à titre bénévole. Ce sont en effet des citoyens ordinaires venant de tous les milieux, formés à l’art de la médiation et passionnés de justice sociale, qui ont choisi de s’engager au sein de MAVN. Devenir membre de MAVN, c’est effectuer un premier pas vers l’engagement social. Une démarche qui exige peu de temps ou d’efforts, mais qui peut ouvrir la porte à différentes formes d’engagement, tout en véhiculant un message fort en faveur de la justice sociale.

13. Avoir accès à des événements et à des activités de choix

L’un des avantages indéniables réservés aux membres de MAVN, c’est qu’ils obtiennent ainsi un accès privilégié à des activités et à des événements tenus ou parrainés par MAVN. Bien sûr, la pandémie mondiale et les restrictions sanitaires ont quelque peu ralenti cet aspect de nos activités, mais ce n’est que partie remise. Pensons notamment à notre assemblée générale annuelle, qui donne l’occasion à tous nos membres de se réunir dans la bonne humeur pour souligner le travail accompli en cours d’année. Mais d’autres événements et activités destinés à nos membres sont à prévoir au cours des mois et des années à venir, puisque MAVN entend accentuer son rôle de catalyseur des forces vives du milieu.

14. Donner une voix à la cause de la justice sociale

Avec la diversité de ses services, MAVN remplit bien son rôle de défenseur de la justice alternative. Nous proposons des moyens différents de responsabiliser les gens, de réparer les torts, d’obtenir réparation et d’amorcer le processus de guérison. Mais dans une plus large perspective, nous voulons aussi défendre les principes de justice sociale. L’égalité des chances. L’élimination du sexisme, du racisme, de la discrimination. La fin de l’enrichissement abusif des plus riches aux dépens des plus pauvres. L’accès égal pour tous à la justice, aux soins de santé, à l’éducation, sans égard à la classe sociale ou aux revenus de la personne.

Pour remplir une telle mission, nous devons continuer d’éveiller les consciences, de sensibiliser au civisme, de former à la citoyenneté. Devenir membre de MAVN, c’est appuyer nos efforts en vue d’obtenir une plus grande justice sociale à l’échelle régionale et provinciale. En criant justice collectivement au sein de l’organisme, notre voix portera davantage.

15. Favoriser un milieu de travail plus sain

L’un des champs d’intervention de MAVN a été terriblement ralenti par la pandémie et les normes sanitaires : le développement des compétences relationnelles en milieu de travail. Qu’il s’agisse des communications entre collègues, entre dirigeants et employés ou entre le personnel et les clients, nous pouvons contribuer à rendre les milieux de travail plus sains par la formation, les conseils et l’encadrement. Malgré tout, même si le service TRAVAILLER ensemble a été pour ainsi dire paralysé depuis plus de deux ans, en devenant membre de MAVN, vous contribuez à préserver un milieu de travail reconnu pour sa qualité : l’organisme MAVN lui-même !

Employeur de choix, MAVN offre des conditions de travail avantageuses, en misant sur le respect des personnes et des compétences, l’apprentissage continu, les occasions d’évoluer et de se dépasser, le tout dans une ambiance à la fois sérieuse et décontractée. Appuyer MAVN, c’est protéger un milieu de travail qui donne l’exemple de ce qu’on peut accomplir… ensemble.

16. Bâtir une société plus juste et plus saine

Pour résumer l’ensemble des raisons d’appuyer MAVN, il faudrait pouvoir décrire en détail chacune de nos interventions, au quotidien. La médiation citoyenne, qui aide les personnes en conflit à se parler, à s’écouter, à s’exprimer de manière saine et respectueuse. La justice réparatrice, pour adolescents contrevenants ou pour les adultes accusés de certains types de délits. Une façon de responsabiliser ces personnes, de les conscientiser aux conséquences de leurs actes, mais aussi un moyen alternatif d’obtenir réparation.

Le soutien aux locataires de logements sociaux ou aux milieux de travail, notamment par de l’accompagnement dans leurs démarches. Les ateliers de prévention dans les écoles et autres activités de sensibilisation à la citoyenneté. Et même nos activités de fiduciaire de différentes initiatives collectives à caractère social ! Le dénominateur commun à toutes ces interventions : le désir de bâtir une société plus juste et plus saine, grâce à l’engagement et à l’implication de l’ensemble de nos partenaires, de nos bénévoles et de notre équipe entièrement vouée à la justice sociale.

Pour en savoir plus, visitez le site mavn.ca. Et pour appuyer l’organisme de justice alternative, il suffit de cliquer sur l’onglet Devenir membre et de remplir le formulaire à cet effet.

Ajouter un commentaire