S’en parler d’abord pour mieux…

Réparer ensemble

ACCOMPAGNER LES ADOLESCENTS DE 12 À 17 ANS QUI FONT FACE À LA JUSTICE.

QU’ARRIVE-T-IL À UN ADOLESCENT ARRÊTÉ PAR LA POLICE ?

Il doit faire face à la justice, ce malgré son jeune âge. Heureusement, MAVN assure la promotion et la mise en œuvre d’une justice réparatrice et permet aux adolescents contrevenants, aux personnes victimes ainsi qu’aux parents d’obtenir un accompagnement dans le processus qui suit l’arrestation

PROGRAMME DE JUSTICE PÉNALE POUR ADOLESCENTS

MAVN, à travers le programme de justice pénale pour adolescents, prône une justice alternative : les jeunes contrevenants de 12 à 17 ans ont l’opportunité de réparer leurs gestes à la suite d’une arrestation.

Les adolescents ayant commis une infraction peuvent également participer à des activités pour développer leurs habiletés sociales :

Conscience virtuelle
Les outils de communication
La toxicomanie

La Loi sur le système de justice pénale pour adolescents (LSJPA) prévoit 3 types de dispositions, lesquels orientent les interventions à MAVN. 

Les mesures extrajudiciaires : conséquences décidées par un policier.
Les sanctions extrajudiciaires : sanctions décidées par le directeur provincial par la voie de ses délégués à la jeunesse du CISSS des Laurentides (Centres jeunesse).
Les sanctions judiciaires : peines décidées par un juge.

La réparation et les adolescents contrevenants

En prévention de la criminalité comme toile de fond, la réparation est une méthode privilégiée. Elle permet aux adolescentes et adolescents de prendre conscience concrètement de leurs responsabilités face aux actes posés et aux préjudices qui en découlent.

Ils sont amenés à comprendre les conséquences de leurs gestes à la fois sur leurs victimes et envers la communauté. Ils participent activement au processus et sont impliqués dans l’identification et la réalisation des moyens de réparation.

Ensemble pour prévenir la criminalité

Le programme de justice pénale pour adolescents met en commun les compétences, les ressources et la volonté des différents intervenants impliqués et des personnes touchées par la criminalité chez les adolescents : la société, les organismes de la communauté, les familles, le système judiciaire, les jeunes et les personnes victimes. Ensemble nous contribuons à l’amélioration des conditions de vie des personnes et au développement de l’exercice de la citoyenneté et du civisme dans les Laurentides.

Vous êtes victime d’une infraction commise par un adolescent?

Vous avez le droit de connaître les procédures en cours et les décisions relatives à l’infraction dont vous avez été victime. La loi prévoit également de tenir compte de votre point de vue quant à l’évènement vécu. MAVN pourrait donc communiquer avec vous afin de recueillir les informations nécessaires.

Contact

NOTRE ÉQUIPE

Contactez-nous

Marc-André Roy

Intervenant sociojudiciaire – Antoine-Labelle

819 623-7139

Isabella Fargione

Intervenante sociojudiciaire – Laurentides (Congé de maternité)

450 436-6749 Poste 103

Kimberly Lanthier Wilson

Intervenante sociojudiciaire – Laurentides

450 436-6749 Poste 108

Marisol Lauzon

Intervenante sociojudiciaire – Argenteuil

450 436-6749 Poste 101

Mélanie Renaud

Intervenante sociojudiciaire – Pays-d’en-Haut

450 436-6749 Poste 106

Sonia Devin

Responsable du service Réparer ensemble

450 436-6749 Poste 105

Stéphanie Therrien

Intervenante sociojudiciaire – Rivière-du-Nord

450 436-6749 Poste 109

Stephanie Bergeron

Intervenante sociojudiciaire – Rivière-du-Nord (Congé de maternité)

450 436-6749 Poste 109

Contact

SERVICES

Vivre_AdobeStock_117625092.jpeg
Vivre

Régler un différend

Dialoguer
urban-336617-1.jpg
Réparer

Connaitre la loi

Accompagner
Comporter_Enfant_ecole.jpg
Se comporter

Éduquer les jeunes citoyens

Prévenir