L’histoire de Jérémy Lalancette racontée…

Vous vous rappelez de notre Jérémy Lalancette 13 ans? Celui qui a pris connaissance de la Loi sur le Système de Justice Pénale pour Adolescent (LSJPA) lors d’un atelier présenté à son école? Eh bien! ce dernier, ayant le principe du plaisir développé, s’est laissé tenter par un certain soir d’été, à subtiliser un iPad sur la banquette d’une voiture. Bien que l’histoire ne raconte pas tout le processus de son arrestation et de son évaluation-orientation par nos partenaires sociojudiciaires, nous vous raconterons notre accompagnement auprès de ce dernier qui a reconnu sa responsabilité. Une intervenante de l’équipe LSJPA a préalablement réalisé un entretien auprès de la personne victime, afin de l’informer des procédures légales suivant le dépôt de sa plainte, de recueillir les conséquences vécues et ses besoins de réparation. Le voisin a pu à ce moment exprimer son intérêt à participer à un processus de médiation avec Jérémy où il aurait pu s’exprimer sur la situation. L’intervenante a donc rédigé le rapport de son entretien qui indiquait que Monsieur avait déjà récupéré son bien, qu’il ne souhaitait pas rencontrer Jérémy qui s’était déjà excusé auprès de ce dernier, et qu’il souhaiterait que Jérémy répare son geste en donnant de son temps bénévolement dans sa communauté.

Comme la première mesure à envisager au sens de la loi est celle envers la personne victime et que le voisin ne souhaitait pas rencontrer l’adolescent, Jérémy s’est donc engagé à réaliser 20 h de travail bénévole pour sa communauté. Notre intervenante a réalisé une rencontre initiale avec Jérémy en présence de ses parents, Madame et Monsieur Lalancette, que nous connaitrons davantage dans les prochaines semaines, afin leur expliquer notre accompagnement et pouvoir assurer un bon jumelage au sein d’un organisme. Il se trouvait alors que le Centre de la Famille tenait son bazar annuel et nous savions que Geneviève, la superviseure, a toujours besoin d’un coup de main pour cet évènement. Jérémy a pu y réaliser avec succès sa mesure et l’intervenante a pu ainsi rédiger un rapport final et le retourner à la déléguée à la jeunesse à la satisfaction de tous! L’accompagnement de Jérémy témoigne bien de la réalité de près de 400 adolescents accompagnés et 136 personnes victimes consultées pour 2018-2019 dans le cadre de notre service « S’en parler d’abord pour mieux RÉPARER ensemble! »

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *